Zoom sur ...

Portail VAE

 
0800 600 007 : Votre plateforme reste ouverte tout l`été !
  

C`est l`été ! On se détend, on s`hydrate et… On reste en phase avec son projet professionnel !

Pour vous accompagner au mieux, les conseillers vous informent aux horaires habituels durant tout l`été : du lundi au jeudi de 9h à 17h et le vendredi de 9h à 13h.

Demandeurs d`emploi, salariés, saisonniers, jeunes, adultes… composez le 0800 600 007 et bénéficiez tout de suite de conseils personnalisés, ou rendez-vous sur le site orientationpaca.fr !


Le CARIF Espace Compétences vient en appui du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d`Azur pour la mise en œuvre de la plateforme téléphonique du Service public régional de l`orientation.
Projet financé avec le concours de l`Union européenne avec le Fonds Social Européen

Erasmus Pro : 50 000 mobilités longues d`apprentis entre 2018-2020 et un statut européen de l`apprenti sur les rails
  

À l’occasion d’un colloque dédié à la mobilité longue des apprentis en Europe le 3 juillet au Sénat, Michel Servoz, le directeur général de l’emploi et des affaires sociales de la commission européenne, a annoncé que le programme Erasmus Pro serait reconduit entre 2017 et 2018 avec un objectif de 50 000 bénéficiaires. La Commission européenne prépare une recommandation pour régler les questions juridiques et permettre la reconnaissance de cette expérience dans le cadre du passage du diplôme de l’alternant. Des décisions qui seront retranscrites dans le droit français "au plus tard au printemps 2018", a fait préciser la ministre du Travail, Muriel Pécinaud, un projet de loi portant notamment sur l’apprentissage et la formation professionnelle devant être débattu à cette période au Parlement.
Source AEF - Cédric Morin - Lundi 3 juillet 2017

CCI France ouvre un portail e-learning pour les entreprises à l`international
  

Afin de répondre aux besoins de formation à distance des entreprises positionnées à l`international, CCI France et CCI France international lancent le 19 juin 2017 un portail e-learning. Le "CCI education hub" comprend des cours d`écoles supérieures et d`universités françaises susceptibles d`intéresser les entrepreneurs et leurs salariés.
Ces contenus sont conçus en particulier pour leur permettre de "s`adapter à la rapide évolution de leurs métiers dans un écosystème toujours plus numérique et international".
Elles portent sur le commerce international, le numérique, l`entrepreneuriat, les finances, le "relationnel & interculturel", la RSE et le développement durable, la vente et le marketing, ou encore sur la "french touch".
Accéder au portail e-learning pour les entreprises et leurs collaborateurs à l`international
Source AEF - 20 juin 2017

Un outil européen de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers
  

Afin d`aider à la fois les ressortissants de pays tiers hautement qualifiés dans leur recherche d`un emploi qui corresponde à leurs qualifications et ceux, faiblement qualifiés, qui ont besoin d`un complément d`éducation et de formation pour accéder au marché du travail, la Commission européenne lance un outil de profilage des compétences.

Cet éditeur web hors et en ligne permettra aux ressortissants de pays tiers de présenter leurs compétences, qualifications et expériences d`une manière qui puisse être bien comprise par les employeurs, les prestataires d`enseignement et de formation ainsi que les organisations travaillant avec les migrants dans l`ensemble de l`Union européenne.
Pour en savoir plus
Source ARFTLV

Convention de partenariat entre UNML et AFQJ et le Réseau des Carrefours Jeunesse Emploi du Québec
  

Le 22 juin 2017, l’ UNML signe avec l’Office franco-québecois pour la jeunesse (OFQJ) et le réseau des Carrefours jeunesse emploi (CJE) du Québec une convention de partenariat d’une durée de cinq ans pour développer la mobilité internationale des jeunes français et québécois.
Cette convention vise également à promouvoir la mobilité comme moyen d’insertion socioprofessionnelle et à valoriser la coopération franco-québécoise à l’échelle de la Francophonie.
En pratique, les parties s’engagent à répertorier et diffuser les projets existants entre les missions locales et le CJE en France, au Québec ou vers des pays tiers - mais aussi à inciter au développement de nouvelles initiatives. Ils entendent également faire bénéficier largement des actions mises en œuvre et à professionnaliser les acteurs de l’insertion "en leur proposant de participer aux actions de mobilité".
Source AEF - 22 juin 2017

Enquête sur les besoins de professionnalisation des acteurs de l`emploi, de la formation et de l`orientation en région PACA
  

Dans le cadre de l`élaboration de son dispositif de professionnalisation 2018, le Carif Espace Compétences souhaite recueillir vos besoins afin d`améliorer son offre de service.

Nous vous proposons donc de remplir le questionnaire en ligne ci-dessous :
- Enquête sur les besoins de professionnalisation des acteurs de l`emploi, de la formation et de l`orientation en région PACA

Le questionnaire est à renseigner avant le 31 juillet 2017

Nous vous remercions par avance de votre participation.

L`équipe du Carif Espace Compétences

La Commission européenne se félicite des trois premières années d`exercice du réseau des SPE européens
  

Dans un rapport publié le 6 juin 2017 , la Commission européenne se félicite du bilan de la mise en œuvre du réseau européen des SPE.
Concernant les huit objectifs annoncés, le rapport met notamment en avant les différentes évaluations et outils mis en œuvre dans le cadre de la garantie pour la jeunesse, ainsi que ceux utilisés pour améliorer le marché de l’emploi et la mobilité européenne.

Quelles aides à la mobilité européenne pour les jeunes en situation de handicap ?
  

La démocratisation du programme Erasmus + est un objectif prioritaire de l’Union européenne pour la programmation 2014-2020.
Cet objectif implique une attention particulière envers l’inclusion des personnes qui rencontrent des facteurs limitant leur participation à des activités transnationales. Ces facteurs peuvent correspondre à des formes de handicap physique ou mental, ainsi qu’à des problèmes de santé chroniques, de maladies graves ou de pathologies psychiatriques.
L’inclusion des personnes en situation de handicap constitue également l’un des enjeux prioritaires au niveau national porté par l’agence Erasmus + Education Formation France.
Pour plus d`information

Enquête Europass Mobilité
  

En 2016, le Centre National Europass a réalisé deux enquêtes sur l’Europass Mobilité auprès d’un échantillon d’établissements français prescripteurs du document et de bénéficiaires des mobilités du programme Erasmus +.
Les résultats sont disponibles en cliquant sur ce lien

ECOKT- Plateforme numérique européenne : enquête en ligne
  

La Commission européenne souhaite développer une plateforme en ligne destinée à faciliter l`emploi des jeunes par le développement de leurs « compétences numériques ».
Pour la France, ce projet est confié à Expertise France et réunit des experts issus à la fois de l`Education et de l`Emploi.
Dans chaque pays contributeur une enquête en ligne est lancée pour collecter un maximum de retours.
Deux questionnaires sont proposés respectivement aux 2 publics cibles : les parties prenantes (professionnels) et les futurs utilisateurs de la plateforme.
- Questionnaire pour les parties prenantes (Les professionnels)
- Questionnaire pour les utilisateurs finaux (jeunes entre 15 et 30 ans amenés à rechercher un emploi)
N`hésitez pas, bien entendu, à relayer ces questionnaires dont les résultats bâtiront l`ossature de la future plateforme numérique européenne.
Les expressions des jeunes entre 15 et 30 ans sur le second questionnaire sont particulièrement importantes pour satisfaire les attentes du marché de l`emploi.

05/07/2017 - Conférence : AEFA et EPALE, des dispositifs européens pour outiller les acteurs de la formation des adultes
  

AEFA (Agenda européen pour la formation et l`éducation des adultes) et EPALE (Plateforme électronique pour l`éducation et la formation des adultes en Europe) s’associent pour présenter des outils innovants qui fournissent des solutions concrètes aux professionnels, le 5 juillet 2017, à Paris
En présence des autorités nationales et européennes, vous êtes convié à une journée d’échanges collaboratifs autour des thématiques de l’illettrisme, des compétences transversales et de l’alternance. Un format dynamique, mêlant démonstration d’outils pratiques, témoignages européens et échanges avec les intervenants, permettra de dégager des pistes de réflexion sur la place des adultes dans les politiques de formation tout au long de la vie en Europe.
N’oubliez pas votre smartphone/tablette pour participer activement à cette rencontre !
Cette conférence se tient le 5 juillet 2017 à Paris au Pan Piper, 2-4 Impasse Lamier, 75011 Paris de 9h00 à 17h00.
Inscription libre et gratuite dans la limite des places disponibles en suivant ce lien
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Mr François Lenne : aefa@agence-erasmus.fr - tél. 05 56 00 41 46

Valorisez votre projet linguistique avec le Label Européen des Langues !
  

Depuis plus de 15 ans, l`Agence Erasmus + / Education Formation, récompense les projets les plus innovants en matière d`apprentissage et d`enseignement des langues étrangères. Cette récompense concerne toutes les langues, tous les types de structures et tous les publics.
Trois critères pour être labellisé : Innovation, Pertinence, Transférabilité
Si vous souhaitez faire connaître et reconnaître votre projet linguistique, téléchargez et envoyez votre candidature par courriel avant le 07 juillet 2017 minuit par courriel :Label.langues@agence-erasmus.fr
Si votre projet est sélectionné, le Label vous sera remis lors d`un événement majeur organisé par l`Agence avec les représentants de la Commission européenne, du Ministère de l`Education nationale de l`Enseignement supérieur et de la Recherche, les acteurs clé de l`éducation et la formation et la presse spécialisée.
Vous trouverez le dossier de candidature et toutes les informations nécessaires sur la page dédiée du site de l`Agence Erasmus +.

Le spleen des étudiants qui rentrent de l’étranger - Courrier international 11/04/2017
  

De nombreux étudiants s’attendent à un choc culturel en posant leurs valises dans un nouveau pays, mais ils n’imaginent pas que leur retour puisse être encore plus compliqué. lire l`article

Echange Nouvelles Générations du Rotary Club
  

Les Échanges nouvelles générations sont généralement d’une durée de quelques semaines à six mois.Ils s’adressent à des jeunes ayant terminé avec succès leurs études secondaires ou déjà professionnellement actifs.
Ils peuvent être constitués d’un séjour chez l’habitant, d’un circuit touristique et comprendre un volet professionnel, certains districts proposant des stages spécialisés en fonction de leur situation géographique. Mais ces échanges devront comporter un volet humanitaire ou professionnel important, tel que la participation à une action d`intérêt public, un stage ou une formation professionnelle.
Ils donnent l’occasion aux participants d’être exposés à une culture différente, de vivre une aventure unique et de nouer des amitiés internationales.
Ce programme s’adresse à des étudiants ou jeunes professionnels âgés de 18 à 30 ans.
Tout candidat au programme doit être approuvé et parrainé par un Rotary club et passer par un processus de sélection.
Le candidat doit rencontrer le YEO et le président du club parrain.
Le candidat idéal est motivé, ouvert, équilibré, capable de s’adapter et prêt à remplir efficacement son rôle.
Pour plus d`information

Publications du projet européen "Erasmus+ : le Renouveau de la Mobilité Transnationale"
  

Agréé en 2014 en France dans le cadre du programme Erasmus+ 2014-2020, Erasmus+Renouveau de la Mobilité Transnationale est un projet de partenariat stratégique de coopération et d’échange de bonnes pratiques qui vise l’identification d’un dispositif innovant de capitalisation des acquis issus des expériences de mobilité transnationale pour favoriser l’employabilité des publics en transition professionnelle.
Ce projet se situe au croisement de ces trois axes de développement. Il souhaite apporter une contribution méthodologique aux questions posées par la formation tout au long de la vie et les pratiques de conseil et d’orientation en favorisant l’entrée et le maintien dans la vie active des personnes en transition professionnelle via des expériences de mobilité réussies et reconnues par tous les acteurs du marché du travail.
L`Institut Européen Recherche et Formation, la Région Ile-de-France, la Maison de l`Emploi et de la Formation de Nanterre et leurs partenaires européens sont heureux de vous annoncer que le projet de partenariat stratégique Erasmus+ RMT touche à sa fin avec trois produits qui souhaitent apporter une contribution aux thématiques de la capitalisation et reconnaissance des compétences acquises en mobilité transnationale.
Sur la page les principaux résultats du projet sont désormais en accès libre .
Vous y trouverez notamment :
Le « Compendium de bonnes pratiques européennes en matière d’outils dédiés à la mobilité » portant sur une sélection d’outils méthodologiques de capitalisation des acquis de la mobilité, développés dans le cadre de programmes européens et d’initiatives nationales ou locales.
Le rapport d’enquête « Regards croisés des entreprises européennes sur la reconnaissance des acquis de la mobilité », conduit auprès de 170 entreprises dans les cinq pays partenaires, pour connaître le point de vue des entreprises sur la valeur ajoutée des expériences de mobilité à la fois en termes d’acquis et de professionnalisation des participants.
Le « Kit méthodologique d’orientation à la mobilité transnationale », un outil dédié aux opérateurs de la mobilité, aux conseillers référents de l’accompagnement à l’emploi, et surtout aux publics en transition professionnelle – jeunes 18-25 ans en difficulté d’insertion, étudiants en fin de parcours, diplômés récents, et adultes en recherche d’emploi – pour leur permettre d’entamer une démarche efficace de capitalisation, de qualification et positionnement professionnel via la mobilité transnationale.
Le support a été conçu pour être utilisable en version papier ou sous format informatique et peut être proposé en auto-formation, en accompagnement individuel et/ou en atelier collectif. Pour le rendre transférable, le choix a été fait de ne pas proposer d’informations spécifiques sur les différents programmes de mobilité (modalité de participation /sélection, cadre légale, procédures administratives et organisationnelles). C’est une des caractéristiques qui le rend modulable et qui pourra permettre aux organismes qui le souhaitent, de s’approprier l’outil, en y ajoutant des compléments adaptés à leur contexte et à leur public.
Vous pouvez contacter le coordinateur et tous les partenaires pour leur faire part de votre avis. L’équipe de l’IERF reste à votre disposition par mail, contact@ierf.net, pour répondre à vos questions et pour tout complément d’information.

Le « socle européen des droits sociaux » énonce quelques principes clés pour la formation tout au long de la vie
  

La Commission européenne promeut un nouveau « socle européen des droits sociaux ». Cette recommandation décline 20 principes fondamentaux pour les droits sociaux des citoyens européens. L’ambition affichée porte sur le rééquilibrage entre la dimension économique et la dimension sociale de la construction européenne.
Pour consulter cet article

L`Observatoire Erasmus + : parution de la note n°3 - La Démocratisation d`Erasmus +
  

Offrir une ouverture européenne aux publics les plus fragilisés est une priorité du programme Erasmus + et de l`Agence. Le bénéfice d`une expérience de mobilité est aujourd`hui repérable dans le parcours des individus. Elle favorise l`inclusion sociale et développe l`employabilité des personnes.
Cette note reprend les résultats d`une enquête en ligne à laquelle 10 000 apprenants, des secteurs de l`enseignement et de la formation professionnels et de l`enseignement supérieur, partis en mobilité Erasmus + ont accepté de répondre.Ont été analysé les niveaux et filières de formation suivis au cours de la mobilité Erasmus +, l`origine sociale des apprenants et les obstacles auxquels ils peuvent être confrontés : troubles de la santé, difficultés scolaires, obstacles socio-économiques et géographiques.
L`étude montre que les publics ayant le moins d`opportunité représentent une part importante des apprenants qui partent avec le programme Erasmus +. Ils représentent 35 % des élèves de la formation professionnelle et près d`un étudiant sur deux dans l`enseignement supérieur.
59% des apprenants de l`enseignement et de la formation professionnels en mobilité Erasmus + ont une origine sociale populaire et près de 40% des étudiants qui partent en mobilité sont boursiers.
L`idée que le programme Erasmus + ne serait ouvert qu`aux apprenants les mieux dotés socialement, culturellement ou économiquement est ainsi remise en question.
Pour consulter les note de l`observatoire Erasmus +

CPA, CPF et mobilité européenne : quelles possibilités ?
  

La création du compte personnel d’activité (CPA) et la loi travail d’août 2016 introduisent plusieurs nouveautés en lien avec la mobilité européenne.
Cet article de Centre Inffo fait un tour d’horizon des opportunités pour valoriser son expérience à l’international, ou financer une formation à l’étranger.
http://orientactuel.centre-inffo.fr/CPA-CPF-et-mobilite-europeenne.html
Source : La lettre de l`Orientation Orientactuel - Centre Inffo - avril 2017

La Commission Européenne publie un rapport d`évaluation sur les investissements réalisées au titre du Fond Social Européen (FSE) au cours de la période 2007-2013
  

Dans un communiqué de presse du 05 janvier 2017, la Commission Européenne a annoncée la publication d`un rapport d`évaluation sur les investissements réalisées au titre du Fond Social Européen (FSE) au cours de la période 2007-2013, ainsi que des rapports spécifiques pour chaque État membre.
Le rapport fait apparaître qu`à la fin de l`année 2014, au moins 9,4 millions de résidents européens avaient trouvé un emploi avec l`aide du Fonds, 8,7 millions à obtenir une qualification ou un diplôme et quelque 13,7 millions de personnes ont mentionné d`autres résultats positifs, tels qu`une amélioration de leurs compétences.
«Le rapport de ce jour montre que le Fonds social européen a permis en sept ans d`aider des millions d`Européens à trouver un emploi et à acquérir des compétences ou des qualifications supplémentaires. Le Fonds social européen joue un rôle essentiel dans le fonctionnement des marchés du travail de l`ensemble des États membres, il a contribué à moderniser les services de l`emploi et l`administration publique en général, et a aidé les personnes les plus défavorisées sur le plan social. Nous devrions maintenant nous fonder sur cette expérience pour investir dans le capital humain de l`Europe - à savoir ses travailleurs, ses jeunes et tous ceux qui recherchent un emploi.» a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président chargé de l`euro et du dialogue social.
«L`évaluation publiée aujourd`hui démontre que le Fonds social européen apporte un véritable changement dans la vie des Européens. Il constitue notre principal instrument pour investir dans le capital humain. Grâce au soutien européen, des millions de personnes ont trouvé un emploi, ont amélioré leurs compétences ou sont parvenues à sortir de la pauvreté et de l`exclusion sociale. C`est un excellent exemple de solidarité européenne.» a rajouté Marianne Thyssen, commissaire pour l`emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs.
La dotation totale du FSE pour la période 2007-2013 s`élevait à 115,6 milliards d`euros, dont 76,8 milliards provenaient du budget de l`UE, 35,1 milliards des contributions publiques nationales et 3,7 milliards de financements privés. Les opérations ont été menées entre janvier 2007 et décembre 2015.
L`évaluation a été effectuée par des experts externes pour garantir son indépendance. Elle consistait en une étude préparatoire, cinq études thématiques couvrant l`ensemble des interventions du FSE et un rapport de synthèse. Elle a également exploité les résultats d`une consultation publique.
Vous pouvez consulter le communiqué de presse de la Commission, ainsi que les rapports à l`adresse URL suivante

Parution de l`Eurydice `Mobility Scoreboard: Higher Education
  

Le nouveau rapport de référence «Tableau de bord de la mobilité: l`enseignement supérieur» d`Eurydice est paru en décembre 2016. Le but du tableau de bord de la mobilité est de fournir un cadre pour suivre les progrès réalisés par les pays européens dans la promotion et l`élimination des obstacles à la mobilité de l`apprentissage.
Il comprend six indicateurs dans cinq domaines thématiques:
- l`information et l`orientation;
- Préparation de langues étrangères;
- La transférabilité des subventions et des prêts;
- Soutien apporté aux étudiants ayant un faible niveau socioéconomique;
- Reconnaissance des résultats d`apprentissage et des qualifications.
Il a été élaboré pour soutenir le tableau de bord de la mobilité de la Commission européenne, élaboré conjointement avec le CEDEFOP pour les indicateurs de l`IVET, afin de donner suite à la recommandation «Jeunesse en mouvement» 2011 du Conseil de l`Union européenne visant à promouvoir la mobilité des jeunes.
Une plate-forme en ligne commune comporte des cartes dynamiques qui permettent à l`utilisateur de comprendre l`environnement des politiques pour l`apprentissage de la mobilité en Europe. Vous trouverez cette plateforme à l`adresse URL suivante
Vous pouvez consulter ce tableau de bord sur EACEA National Policies Platform Attention cette plateforme est en anglais

L`Université de Toulon multiplie les contacts avec des universités américaines dans le but de formaliser de nouveaux partenariats
  

Depuis la nomination d’une chargée de mission « monde anglophone », l’Université de Toulon (UTLN) et son Service des relations internationales multiplient les accords et contacts internationaux. Surtout avec les universités américainces depuis 2016.
Ainsi, l’établissement universitaire varois compte 135 établissements partenaires Erasmus + en Europe et 48 accords de coopération. Avec les établissements au Brésil, en Chine, en Ukraine, au Vietnam, en Malaisie, en Palestine. Rien qu’en Amérique du Nord, 21 accords ont été signés.
Depuis le début de l’année 2016, l`UTLN a d`ailleurs déjà reçu quatre délégations américaines sur le campus de La Garde. Un premier contact a notamment été formalisé avec la Mercer University (Macon, Géorgie) le 2 décembre dernier. Fin mai, suite à une requête de Cindy Greenman, responsable du programme en juricomptabilité et investigation des fraudes à la prestigieuse Université Embry-Riddle (Prescott, Arizona), l’Université de Toulon a accueilli une délégation de vingt-cinq étudiants et trois enseignants spécialisés dans l’aéronautique.
Par ailleurs, en tant que membre du Pôle Mer Méditerranée, l’université a aussi participé à l’accueil, en mars dernier, de membres du cluster « The Marine Alliance » -dont fait partie le MiraCosta College- sur le nouveau site de la DCNS à Ollioules. Composé d’entreprises et organisations liées à l’industrie maritime, il représente 14 secteurs d’activités incluant l’aquaculture, la désalinisation, les technologies de l’eau, la construction navale, la sûreté et la sécurité maritime, la plaisance, la biomédecine et les sciences de la mer.
Enfin, L’UTLN et l’Université d’Auburn en Alabama (Avec 28 290 étudiants, l’Université d’Auburn est l’une des plus importantes de son État) ont récemment signé un accord prévoyant l’échange d’étudiants. Après avoir accueilli durant trois semaines, en mars, une enseignante pour un cours de civilisation aux étudiants de la licence 3 LLCE, l’UTLN en recevra un autre au sein de l’UFR Lettres et Sciences humaines.
Source: lamarsaillaise.fr

La Commission Européenne lancera un nouveau dispositif en faveur des jeunes apprentis en 2017: l`ErasmusPro
  

"Lorsqu’il s’agit de mobilité à des fins d’apprentissage, les apprentis sont encore sous-représentés", regrette la Commission européenne, le 7 décembre 2016. "Malgré l’incidence positive démontrée, seul un nombre réduit d’apprentis passe du temps à se former dans un autre État membre et même dans ce cas, la période est généralement très brève (un mois en moyenne)."
"En 2017, la Commission lancera `ErasmusPro`, une nouvelle activité du programme Erasmus + consacrée aux stages de longue durée en entreprise à l’étranger (6-12 mois)", affirme l’institution européenne, le 7 décembre 2016. "Outre les 650 000 apprentis qui bénéficieront de la mobilité au titre d’Erasmus +, ces mesures ouvriront la possibilité, pour 50 000 jeunes supplémentaires, d’effectuer au moins 6 mois de leur apprentissage dans un autre État membre au cours de la période 2017-2020", ajoute-t-elle."ErasmusPro", une nouvelle activité du programme Erasmus + pour permettre à des jeunes d’effectuer une part de leur apprentissage à l’étranger.
Une trentaine de centres de formation d’apprentis, dont 16 en France, expérimentent déjà les mobilités de longue durée. Il s’agit de la mise en œuvre du projet européen initié par l’eurodéputé Jean Arthuis.
Source: AEF

l’Institut Européen de Formation des Compagnons du tour de France à Mouchard, propose à ses élèves de 1re de partir en stage à l’étranger
  

L’Institut Européen de Formation des Compagnons du tour de France forme à une dizaine de métiers du bois et du bâtiment. Depuis sa création en 1993 l`IEF de Mouchard (Jura), propose à ses élèves de 1re de partir en stage à l’étranger. Le lycée a été créé pour les jeunes qui ne pouvaient pas aller en CFA en raison de leur âge. L’IEF est le seul établissement du genre, chez les Compagnons. Il recrute ses élèves dans les 13 régions de France. Chaque année, entre 130 et 135 nouveaux élèves entrent en 2de, pour être tous logés à l’internat. Leur cursus alterne périodes de cours et de stage, dans une proportion égale
C’est à l’issue de la classe de seconde que les élèves volontaires s’inscrivent sur la liste des candidats à la mobilité, qui n’est arrêtée qu’après un positionnement en anglais et l’examen des résultats scolaires. Ce stage à l’étranger permet aux élèves de "démontrer leurs capacités d’adaptation, de perfectionner leur niveau de langue et, au retour, d’être plus à l’aise en cours d’anglais parce qu’ils ont moins d’appréhensions" pour s’exprimer à l’oral. C’est ce qu’explique Hicham Bennani, directeur de l’Institut européen de formation des Compagnons du tour de France, à Mouchard (Jura). Dans cet établissement, entre 40 et 45 % des élèves partent, au cours de leur scolarité, en stage à l’étranger, pour une durée de 4 à 5 semaines.
Ces trois dernières années, c’est la taxe d’apprentissage qui a permis à l’établissement de boucler le financement de ce projet de mobilité. Plusieurs Opca ont participé parmi lesquels, en 2016, Agefos PME (2), qui a financé le projet à hauteur de 50 % (soit près de 35 000 euros sur un projet qui mobilise au total 65 000 euros). La participation des familles a été de 150 euros. Pour 2017, le directeur de l’IEF ne sait pas encore quels seront les canaux de financement. Il vise, dans les années à venir, un financement assuré pour moitié par la taxe d’apprentissage et pour moitié par l’Europe (Erasmus+).

Une enquête recense et analyse les besoins des employeurs en matière de langues
  

Les dernières années sont marquées par l’accélération des mobilités internationales (grandes entreprises avec filiales à l’étranger, programme Erasmus…). Fin 2015, 1,7 million d’expatriés sont officiellement inscrits dans le registre des Français vivant à l’étranger. Dans la réalité, le Ministère des Affaires étrangères évalue entre 2 et 2,5 millions le nombre de personnes hors de l’hexagone.
Les langues agissent également comme un levier pour l’employabilité en France. C’est ce que montre le projet « Langues et employabilité » (LEMP), cofinancé par la Commission européenne et porté par un consortium institutionnel – Ministère de l`Éducation nationale, de l`Enseignement supérieur et de la Recherche, CIEP, Onisep, Céreq-IREDU, CCI France et Erasmus+ France.
Objectif de cette vaste enquête réalisée en 2014-2015 ? Recenser et analyser les besoins des employeurs en matière de langues, afin d’améliorer l’employabilité des jeunes. Elle s’appuie pour cela sur 3 volets :
- une analyse de plus de 1 500 offres d`emploi présentes sur les sites de Pôle emploi et de l`APEC,
- une étude quantitative auprès de 801 entreprises,
- une étude qualitative auprès de 14 responsables d`entreprises.
Les résultats se trouvent compilés dans le rapport d`enquête Analyse des besoins des employeurs français au regard des compétences en langues vivantes étrangères. Il met en avant 4 tendances de fond :
- la maîtrise d`une ou plusieurs langues étrangères est un atout pour la carrière, aussi bien au moment du recrutement que pour l’accès aux promotions et augmentations salariale,
- les recruteurs ont besoin d`une grande diversité linguistique : 21 langues étrangères sont citées par les employeurs, et 22 langues sont mentionnées dans les offres d`emploi de l`APEC et de Pôle emploi.
- le besoin de compétences en langues étrangères se développe à tous les niveaux de l`entreprise, avec une dégression relative au niveau de compétences : d’abord les cadres et dirigeants, puis les employés, techniciens et ouvriers,
- l`ensemble des personnels mobilise aussi bien des compétences orales qu`écrites.
Vous pouvez consulter cette enquête en suivant ce lien

La Commission européenne a publié son premier rapport sur la mise en œuvre de la Garantie pour la jeunesse
  

Le 4 octobre 2016, la Commission européenne a présenté un rapport, sous la forme d`une communication, qui souligne les principales réussites de la Garantie pour la jeunesse depuis sa création en 2013, et esquisse les moyens d`améliorer l`action de l`UE et des États membres pour le déploiement de ce dispositif.
La Garantie pour la jeunesse a été créée par une recommandation adoptée par le Conseil EPSCO le 28 février 2013, sur la base d`une proposition présentée par la Commission le 5 décembre 2012, et entérinée en juin 2013 par le Conseil européen. Elle vise à ce que chaque jeune se voit proposer un emploi, une formation continue, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant sa sortie de l`enseignement formel ou de la perte de son emploi.
Il ressort de la communication de la Commission européenne que si le chômage des jeunes reste une préoccupation majeure dans de nombreux États membres, les jeunes Européens ont dans l`ensemble, depuis 2013, "mieux réussi sur le marché de l`emploi que ne l`annonçaient les prévisions". Environ neuf millions de jeunes ont accepté une offre, d`emploi pour la plupart, dans le cadre de la garantie pour la jeunesse. L`UE compte 1,4 million de jeunes chômeurs et 900 000 jeunes "NEET" (ne travaillant pas et ne suivant ni études ni formation) de moins qu`en 2013. "Ces tendances encourageantes suggèrent que la garantie pour la jeunesse, appuyée par l`Initiative pour l`emploi de la jeunesse (IEJ), a contribué à changer la donne sur le terrain", constate le communiqué de la Commission européenne.
Grâce à l`Initiative pour l`emploi de la jeunesse (IEJ), 6,4 milliards d`euros ont été dépensés à l`échelle de l`UE, ce qui a permis de donner une aide directe à plus de 1,4 million de jeunes "NEET" vivant dans les régions les plus défavorisées, rapporte encore la Commission européenne. Au vu de ces avancées, cette dernière a récemment proposé d`augmenter les ressources budgétaires de l`IEJ en affectant un milliard d`euros de plus à la dotation budgétaire spécifique de l`IEJ et en la complétant par un autre milliard provenant du Fonds social européen. "Ces deux milliards permettront d`aider environ un million de jeunes de plus d`ici à 2020 dans les États membres les plus touchés par le chômage des jeunes", dit-elle.
Par ailleurs, "la garantie a contribué à des réformes nationales importantes des systèmes éducatifs, des services de l`emploi et des partenariats visant à offrir aux jeunes de meilleures perspectives", s`est réjouie la commissaire pour l`emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, Marianne Thyssen.
Enfin, dans sa communication, la Commission souligne "la nécessité d`intensifier et d`étendre la garantie pour la jeunesse, et d`accélérer la mise en œuvre de l`IEJ". Des efforts supplémentaires doivent être fournis pour aider les jeunes "difficiles à atteindre" et par ailleurs, pour augmenter la qualité des offres et des services proposés aux jeunes.
Vous pouvez consulter la communication de la commission intitulé: "La garantie pour la jeunesse et l’initiative pour l’emploi des jeunes, trois ans après" en suivant ce lien

La Commission européenne a adopté une proposition de révision de son Europass
  

Europass est un portfolio qui rassemble notamment un CV, un passeport de langues et des suppléments pour rendre compréhensibles les diplômes et certificats. Le 04 octobre dernier, la Commission européenne a adopté une proposition de révision d’Europass afin de "simplifier et de moderniser des outils destinés à être utilisés à l’ère du numérique". "Le nouveau cadre Europass donnera aux gens les moyens de présenter leurs compétences et certifications d’une manière conviviale ainsi qu’un accès à des services d’information et d’aide leur permettant de faire des choix éclairés en matière d’études et de travail partout en Europe", annonce Marianne Thyssen (Commissaire chargée de l’emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs).
Le nouveau cadre Europass "proposera un outil en ligne amélioré d’établissement de CV et de profilage des compétences" ainsi que des "outils gratuits d’autoévaluation des compétences". Il donnera des informations sur les possibilités de se former en Europe. Enfin, il "servira également de pont vers d’autres outils et services de l’UE en matière de travail, d’enseignement et de formation", notamment le portail Eures dédié à la mobilité professionnelle. Il sera, par exemple, compatible avec les formulaires de candidature à des emplois ou avec les réseaux sociaux.

Le concours 2017 pour l`obtention des bourses Déclics Jeunes est ouvert jusqu`au 30 novembre 2016.
  

Créées par la Fondation de France, l’objectif des bourses déclics jeunes est d`aider des jeunes entre 18 et 30 ans à concrétiser un projet précis dans la cadre de leur vocation, de soutenir et encourager des jeunes talents, de promouvoir des parcours ambitieux et atypiques en cultivant l’idée d’entreprendre, et enfin de les sensibiliser à l’idée d’accompagner à leur tour, d’autres jeunes qui souhaiteraient vivre une même expérience de mobilité.
Ces bourses aident les jeunes à réaliser un projet de voyage personnel sur un thème totalement libre, dans les domaines les plus divers (sciences, techniques, action sociale ou humanitaire, environnement, art, artisanat, culture, etc). Ils doivent avoir une véritable passion, une vocation et présenter un projet original et ouvert sur les autres.
20 bourses de 7600 euros sont attribuées en France chaque année.
Attention, les inscriptions en ligne pour le concours 2017 sont ouvertes du 15 septembre au 30 novembre 2016.
Pour plus d`information, consultez le site internet dédiéde la Fondation de France

Guide des bourses des fondations de France
  

Vous avez un projet (études, recherche, projet solidaire ou individuel, voyage, etc.) et vous recherchez un financement?? Tous les ans, la Fondation de France et 120 fondations attribuent plus de 2200 bourses afin de vous aider à concrétiser votre projet.
Pour vous aider, la Fondation de France met à votre dispositon, le Guide des bourses de la Fondation de France. Véritable moteur de recherche, ce guide vous aide à identifier les dispositifs de bourses auxquels vous êtes éligible, selon votre situation et votre projet.
Pour pouvoir, vous aussi, tester votre éligibilité, rendez-vous sur le site Internet de la Fondation de France en suivant ce lien

Le Parlement Européen lance officiellement le "Projet de mobilité longue des apprentis en Europe"
  

Le mercredi 21 septembre 2016, le Parlement Européen a lancé officiellement le "Projet de mobilité longue des apprentis en Europe".
Partant du constat qu`en Europe, un jeune sur quatre en moyenne, et dans certains pays, un jeune sur deux, est au chômage, Jean ARTHUIS, député européen et président de la Commission des Budgets, s`est impliqué pour construire un projet commun afin de promouvoir l’apprentissage et la mobilité longue des apprentis en Europe.
Le programme, dont la phase expérimentale implique 33 centres de formation de 12 pays, avec à sa tête, les Compagnons du Devoir et du Tour de France, permet aux jeunes de partir, dans le cadre de leur contrat d’apprentissage, sur une période de 6 à 12 mois, dans un autre pays.
Tous sont unanimes sur la nécessité de combiner l’apprentissage et la mobilité pour favoriser l’intégration des jeunes sur le marché de l’emploi. Certes, les apprentis peuvent dès à présent accéder à une mobilité à travers le programme Erasmus+ mais les durées d’échange sont courtes : 28 jours en moyenne.

La première année d’expérimentation aura pour objectif principal d’identifier les problèmes et sera la référence pour un élargissement du projet qui démarrera dès l’année suivante, en septembre 2017.
La finalité du projet pilote sera ainsi de trouver un cadre juridique européen, via un “contrat d’apprentissage unique européen”, qui facilitera la mobilité internationale des jeunes en formation par la voie de l’alternance. En attendant, en absence de réponse de droit européen, la solution qui sera mise en oeuvre est le statut d’apprenti tel qu’il existe dans le pays d’accueil. C’est la raison pour laquelle, le consortium s’est limité, dans un premier temps, à 145 apprentis : un volume maximal qu’il lui est possible de gérer dans une configuration au cas par cas. Les acquis d’apprentissage pendant la mobilité seront reconnus a minima pour l’obtention d’un diplôme dans le pays d’origine. Un travail est actuellement mené, dans le cadre de cette expérimentation, pour obtenir une double reconnaissance des compétences professionnelles, dans le pays d’origine et dans le pays d’accueil, et à terme dans tous les pays de l’UE.
Le projet pourra être reconduit jusqu’en 2020, pour ensuite se pérenniser.

La Carte Jeune Européenne s`installe en France!!!
  

La France est le 35e pays d’Europe à offrir la "Carte Jeune Européenne" à ses jeunes.
Instaurée par le Conseil de l‘Europe en 1987, cette carte permet à tous les jeunes de moins de 31 ans, a travers des réductions dans des domaines aussi divers que les transports, le sport, la culture ou encore les loisirs, de pouvoir découvrir de nouvelles activités, bouger, s’informer en France et à travers l’Europe
Quels sont les critères pour bénéficier de cette carte?
Avoir entre 12 et 30 ans. La carte est valable 1 an pour seulement 10 euros et fonctionne dans les 35 pays du programme.
Si vous souhaitez plus d`information ou obtenir vous aussi la Carte Jeune Européenne, rendez-vous sur le site Internet de la Carte Jeune

Les inscriptions aux universités britanniques pour les filières liées à la médecine ou pour les universités d’Oxford et de Cambridge se cloturent bientôt!!!
  

L’Angleterre est un pays attirant de nombreux étudiants français chaque année, mais beaucoup d’entre eux entament les démarches beaucoup trop tard pour pouvoir postuler aux universités sur la période qui leur convient.
En effet, le système universitaire anglais est différent du système français, et cela se traduit par des dates et des délais d’inscription différents. Pour que votre candidature aux universités anglaises se déroulent sans problèmes, il vous faut commencer les démarches 9 à 10 mois avant la date de rentrée prévue.
Pour l`année 2016, les inscriptions aux universités pour les filières liées à la médecine, tel que la médecine générale, les vétérinaires, les dentistes ou pour les universités d’Oxford et de Cambridge, se cloturent le samedi 15 octobre 2016.

Retrouvez le Discours sur l`Etat de l`Union de Jean-Claude JUNCKER
  

Si vous avez manqué le Discours sur l`Etat de l`Union du président de la Commission européenne, Jean-Claude JUNCKER :
• Principaux messages : Vous pouvez les consulter en suivant ce lien.
• Vidéo complète : Vous pouvez la consulter en suivant ce lien
• Texte complet : Vous pouvez le consulter en suivant ce lien

Campus France publie une note sur " Le genre et la mobilité étudiante internationale"
  

Campus France a souhaité faire le point sur la problématique du genre en s’intéressant au contexte de cette mobilité, afin d’analyser celle des étudiantes françaises, comme celle des étudiantes étrangères qui viennent étudier en France. Dans "Les notes de Campus France n° 52 - Septembre 2016", il publie une note intitulé "Le genre et la mobilité étudiante internationale".
L’ambition de cette note est d’apporter, sur le sujet traité, des éclairages significatifs, certains inédits, dans le but d’ouvrir ou d’élargir des pistes de réflexions qui pourront être reprises et approfondies par les chercheurs.
- La première partie présente un état de la place occupée par les femmes dans l’enseignement supérieur en France. Force est de constater que malgré des améliorations récentes, le chemin vers la parité est encore long.
- La seconde partie établit un bilan argumenté de la mobilité internationale des étudiants français sous l’angle du genre. Une large étude récente menée par Campus France souligne que les étudiantes demeurent encore aujourd’hui moins mobiles que leurs homologues masculins. Tout aussi attirées par l’international, elles rencontrent davantage de freins à leur projet, qui sont ici identifiés et analysés.
- Dans la troisième partie, un parallèle est effectué avec les étudiants internationaux qui ont choisi la France pour leurs études. De fortes disparités sont mises en évidence, tant au niveau des déséquilibres de genre selon les pays d’origine, qu’au niveau des types d’établissements ou des filières choisis.
Enfin, la note s’attache à évaluer l’attractivité par genre de la France face à deux autres destinations majeures de la mobilité internationale : les États-Unis et l’Allemagne. Cette partie souligne la réelle capacité concurrentielle de la France à séduire les étudiantes, notamment selon les origines ou les filières choisies.
Vous pouvez consulter cette note en suivant ce lien

"Nous allons doubler la durée et la capacité financière du plan d’investissement européen" (J.-C. Juncker)
  

Pointant un chômage européen encore "trop élevé" et une "Europe pas assez sociale", Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne insiste, dans son discours sur l’état de l’Union mercredi 14 septembre 2016, sur la nécessité de "travailler sur les droits sociaux". Il annonce également un doublement de la durée et de la capacité financière du plan d’investissement européen, qui était jusqu’alors de 315 milliards d’euros sur trois ans. Il insiste sur l’impact du numérique et des exportations européennes sur l’emploi et rappelle sa volonté d`"investir dans la jeunesse", en créant notamment un corps de solidarité européen composé de "100 000 premiers jeunes dès 2020".
Source: AEF Social-RH, Dépêche n°545595

La Commission européenne propose une rallonge de 400 M€ pour Horizon 2020 et la prolongation du plan Juncker
  

La Commission européenne présente mercredi 14 septembre 2016 une proposition de révision à mi-parcours du budget pluriannuel de l’Union européenne (2014-2020) qui "permettra de libérer 6,3 Md€ de financements supplémentaires d’ici à 2020", dont 400 M€ pour le programme-cadre de recherche et développement Horizon 2020. La Commission propose également de prolonger le plan d’investissement européen, dit "plan Juncker", jusqu’en 2020, et d’accroître sa capacité financière : l’apport européen passerait à 33,5 Md€ au lieu de 21 Md€ (dont une rallonge de 150 M€ dans le budget de l’UE), permettant de mobiliser "au moins 500 Md€" d’investissements au total, au lieu des 315 Md€ initialement prévus, grâce à un "effet de levier" de 15 pour 1 qui "s’est révélé réaliste jusqu’à présent", indique-t-elle. Enfin, 200 M€ de plus sont proposés pour le programme de formation et d’éducation Erasmus +.
Source: AEF enseignement - recherche, Dépêche n°545662

Détachement de travailleurs : un décret met en œuvre la dématérialisation de la déclaration préalable de détachement
  

À compter du 1er octobre 2016, les employeurs établis à l’étranger qui détachent des salariés en France devront effectuer la déclaration préalable de détachement sous forme dématérialisée. Quant aux employeurs du secteur des transports qui détachent des salariés roulants ou navigants en France, ils devront passer à l’attestation de détachement dématérialisée à partir du 1er janvier 2017. C’est ce que prévoit le décret n° 2016-1044 du 29 juillet 2016, publié au JO du 31 juillet, accompagné de la délibération de la Cnil le concernant.
À cette fin, la DGT (Direction générale du travail) est autorisée à mettre en œuvre un traitement de données à caractère personnel dénommé Sipsi (Système d’information sur les prestations de services internationales). Ce système informatique a trois objets :
- "permettre l’accomplissement par les entreprises établies hors de France et détachant des salariés en France de leurs formalités déclaratives en utilisant un service en ligne ;
- faciliter le contrôle du respect par les employeurs détachant des salariés en France des dispositions légales, réglementaires et conventionnelles qui leur sont applicables ;
- assurer un suivi statistique de la situation du travail salarié en France".
Vous pouvez consulter le décret n° 2016-1044 du 29 juillet 2016 en suivant ce lien, ainsi que la Délibération n° 2016-160 du 19 mai 2016
Source: AEF Social RH, Dépêche n°542854

Un salarié français sur deux prêt à partir à l’étranger pour le "bon travail" (étude Randstad Workmonitor)
  

Quitter la France pour décrocher le travail tant espéré ? D’après un communiqué rendu public le 25 juillet 2016, les salariés français seraient partagés. En effet, un salarié français sur deux est prêt à déménager à l’étranger pour y occuper l’emploi qui lui plaît, selon la dernière étude Randstad Workmonitor.
18 % quitteraient sans hésiter l’Hexagone pour l’emploi de leur rêve, tandis qu’un tiers (32 %) le ferait volontiers. Inversement, la perspective de franchir les frontières pour avoir le "bon job" laisse indifférent la moitié des salariés interrogés. L’étude révèle que c’est en Inde et au Mexique que les salariés seraient les plus nombreux à sauter le pas. Fait intéressant, à l’exception du Japon, les seuls pays dans lesquels une majorité de salariés ne seraient pas prêts à vivre à l’étranger, même pour le bon emploi, se trouvent tous en Europe.
D’autre part, les seuls pays de l’UE affichant une majorité de salariés ouverte à l’idée d’un départ à l’étranger pour saisir une opportunité professionnelle sont, à l’exception du Royaume-Uni et de la Hongrie, des pays du sud de l’Europe éprouvés par la crise. Les salariés d’Espagne (65 %), d’Italie (61 %), de Grèce (57 %) et du Portugal (54 %) sont en majorité favorables à cette idée. Une disposition qui fait écho à "l’exode de nombreux jeunes, Espagnols et Grecs surtout, qui ont quitté leur pays entre 2011 et 2013, au plus fort de la crise qui frappait alors leur pays, dans l’espoir de trouver du travail sous des cieux plus cléments", ajoute l’étude menée par Randstad Workmonitor.
Source AEF Social RH: Dépêche n°542656

Le Programme Opérationnel National FSE en PACA a maintenant une page Facebook pour ne rien rater de l`actualité des porteurs de projet
  

Pour ne rien perdre de l’actualité des porteurs de projet, vous pouvez désormais rejoindre la toute nouvelle page Facebook du Programme Opérationnel National (PON) FSE en Paca .
Tout au long de la programmation, vous y retrouverez des contenus exclusifs tels que des témoignages de vos homologues, des focus sur le guide du porteur de projet ainsi que des brèves portant sur les bonnes pratiques en matière de conduite d’un projet FSE (rappels d’échéances, règles spécifiques,…).

Plus qu’un simple moyen d’être informé, cet outil vous offre également la possibilité d’échanger avec l’équipe et de communiquer sur vos initiatives en leur offrant la visibilité dont elles ont besoin. Si vous souhaitez mettre en lumière vos projets, contactez les membres de l’équipe chargés des thématiques du PON dans lesquelles ils s’inscrivent.
N’hésitez pas à partager cette page autour de vous pour faire connaître cette opportunité de cofinancement.

Dès à présent, visionnez une première vidéo dédiée au lancement du PON FSE 2014-2020. Vous pourrez découvrir à la rentrée les premières vidéos consacrées à vos projets et donnant notamment la parole à certains d’entre vous.
D’ici là, l’équipe FSE de la Direccte Paca est pleinement mobilisée pour achever la clôture de la précédente programmation et mettre à votre disposition des outils d’aide au montage des nouveaux dossiers.

l’Association pour la mobilité longue des apprentis en Europe vient de voir le jour
  

« Si Erasmus + permet déjà à des jeunes apprentis de réaliser des stages dans d’autres pays, la plupart du temps, il s’agit de périodes de courte durée se déroulant en entreprise. Nous souhaitions aller au-delà pour que ces jeunes puissent eux aussi avoir les mêmes possibilités que celles offertes aux étudiants », explique Antoine Godbert, président de l’Association pour la mobilité longue des apprentis en Europe.
Partant de ce constat, et dès la rentrée, 150 jeunes en apprentissage mais aussi en contrat de professionnalisation ou préparant un Certificat de qualification professionnelle (CQP) dans l’un des CFA membres de ce consortium, pourront suivre une partie de leur formation, ou compléter celle-ci, par une expérience hors des frontières, combinant périodes en entreprise et en centre de formation. « Ce programme fonctionnera sur la base de la réciprocité : chaque départ d’un apprenti dans un autre pays devant être compensé par l’arrivée d’un jeune de ce pays dans l’entreprise et le CFA dans lequel le jeune en mobilité suivait sa formation », met en avant Antoine Godbert.
Afin de couvrir les frais d’ingénierie et la préparation linguistique, l`Union Européenne a versé une première enveloppe budgétaire à hauteur de 786 000 euros. De plus, Les jeunes pourront, bénéficier d’une bourse Erasmus + s’ils ne perçoivent pas de rémunération dans leur pays d’accueil. « L’année prochaine, nous allons reconduire cette expérimentation avec l’espoir de pouvoir, à terme, généraliser ce dispositif et l’intégrer dans le programme Erasmus + », conclut Antoine Godbert.

"European Professional Card (EPC)": faire reconnaître ses qualifications professionnelles à travers l’UE
  

L’Union européenne permet à ses citoyens d’aller travailler dans n’importe quel état membre, cependant certaines professions dites « réglementées » requièrent des compétences particulières et des diplômes spécifiques afin de pouvoir être exercées. Lorsque l’on veut exporter ces professions dans un autre pays européen, selon les spécificités du pays il faudra peut être entamer une procédure de reconnaissance des qualifications professionnelles. Cela a pour but de vérifier que la formation que l’on a reçu dans le pays d’origine correspond aux pratiques et aux standards du pays d’accueil. Cette procédure peut s’avérer longue et complexe et donc conduire à un découragement et une perte de motivation.
Afin de faciliter la vie des européens et de leur permettre de s’expatrier, l’Europe a mis en place la European Professional Card (EPC) qui est une procédure électronique qui rend ces démarches administratives moins complexes. Ce système est plus simple, plus rapide et plus transparent que les procédures classiques de reconnaissance des qualifications: il permet de suivre les demandes de reconnaissance en ligne et de réutiliser des documents déjà téléchargés pour introduire de nouvelles demandes dans plusieurs pays.
À l’heure actuelle, la procédure EPC s’applique uniquement aux professions suivantes:
- infirmiers responsable de soins généraux;
- pharmaciens;
- kinésithérapeutes / physiothérapeutes;
- guides de montagne;
- agents immobiliers.
Pour les autres professions, les procédures classiques de demande de reconnaissance des qualifications restent d’application. Le système de la carte professionnelle européenne pourrait ultérieurement être disponible pour d’autres professions.
Plus d’infos : sur le site Europa.eu

Dix actions pour contribuer à doter les personnes de meilleures compétences en Europe
  

Selon des études effectuées, soixante-dix millions d’Européens ne disposent pas de compétences appropriées en lecture et en écriture et plus nombreux encore sont ceux qui ont un faible niveau de compétences en calcul et en culture numérique, ce qui les expose à un risque de chômage, de pauvreté et d’exclusion sociale.
Partant de ce constat, la Commission Européenne a adopté le 10 juin dernier une nouvelle stratégie globale en matière de compétences pour l’Europe. L’objectif est de veiller à ce que chacun acquière, dès le plus jeune âge, un large éventail de compétences, et de tirer le meilleur parti du capital humain de l’Europe, ce qui aboutira en définitive à favoriser l’employabilité, la compétitivité et la croissance en Europe.
Concrètement, la Commission propose dix actions qui seront engagées au cours des deux prochaines années et dont certaines sont lancées aujourd’hui :
Une garantie des compétences pour aider les adultes peu qualifiés à acquérir un niveau minimal en lecture et écriture, calcul et compétences numériques et à progresser vers une qualification de deuxième cycle de l’enseignement secondaire.
Une révision du cadre européen des certifications pour améliorer la compréhension des qualifications et conduire à une meilleure utilisation de toutes les compétences disponibles sur le marché du travail européen.
Une «coalition en faveur des compétences et des emplois numériques» rassemblant les États membres et les parties intéressées dans le domaine de l’éducation, de l’emploi et de l’industrie pour constituer un large réservoir de compétences numériques et garantir que les personnes et la main-d’œuvre en Europe disposent des compétences numériques adéquates.
Un «plan de coopération sectorielle en matière de compétences» pour améliorer la veille stratégique sur les besoins de compétences et remédier aux pénuries de compétences dans des secteurs économiques spécifiques.
D’autres actions seront lancées dans le courant de cette année et en 2017:
Un « outil de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers » permettant de déterminer rapidement les compétences et qualifications des demandeurs d’asile, réfugiés et autres migrants.
Une révision du cadre Europass offrant aux personnes des outils de meilleure qualité et plus faciles à utiliser pour présenter leurs compétences et obtenir en temps réel des informations pratiques sur les besoins et les tendances en matière de compétences, qui pourront leur être utiles pour faire un choix de carrière et d’apprentissage.
Faire de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) un premier choix en offrant aux apprenants de l’EFP davantage de possibilités d’acquérir une expérience d’apprentissage sur le lieu de travail et en améliorant la visibilité des bons résultats de cette filière sur le marché du travail.
Une révision de la recommandation sur les compétences clés pour aider un plus grand nombre de personnes à acquérir le socle de compétences nécessaire pour vivre et travailler au 21e siècle, en mettant particulièrement l’accent sur la promotion des compétences et de l’esprit d’entreprise et d’innovation.
Une initiative sur le suivi des diplômés pour améliorer l’information sur la progression des diplômés sur le marché du travail.
Une proposition visant à approfondir l’analyse de la question de la fuite des cerveaux et à échanger des bonnes pratiques quant aux moyens efficaces pour lutter contre ce phénomène.
Pour plus d’information sur ce sujet, rendez-vous sur le site de la Commission Européenne

40 jeunes ont rejoint les Espaces Volontariats de France Volontaires avec le programme « Ambassadeurs de l`engagement citoyen à l`international »
  

Le projet pilote « Ambassadeurs de l`engagement citoyen à l`international » initié par l`UNML et France Volontaires a permis à 40 jeunes accompagnés par des Missions Locales de partir rejoindre les Espaces Volontariats. France Volontaires compte aujourd’hui 24 Espaces Volontariats dans le monde, centres de ressources dédiés à tous les acteurs du volontariat (candidats, volontaires et bénévoles, structures d’accueil, structures d’envoi).
L’objectif est qu’à leur retour, fort de leur expérience acquise, les jeunes puissent témoigner auprès d’autres jeunes de leur territoire, avec l’appui de la Mission Locale, des possibilités concrètes d’engagement à l’international.
Les Missions Locales participantes à ce programme:
Mission Locale du Douaisis, Mission Locale en pays d’Artois, Mission Locale Métropole Nord Ouest, Mission Locale Tourcoing-Vallée de la Lys, Mission Locale Technowest, Mission Locale jeune de l’agglomération de Montpellier, Mission Locale de la Saintonge, Plate-forme Insertion Professionnalisation Mobilités Rhône-Alpes.
Vous souhaitez avoir plus d`information, rendez-vous sur le site Internet de l`Union Nationale des Missions Locales (UNML)

Séminaire de contact européen : `Removing barriers – Access to learning opportunities for disabled learners at pre-primary, primary and adult levels`
  

L`Agence Erasmus+ slovaque organise un séminaire de contact sur le thème des apprenants en situation de handicap les 13 et 14 octobre 2016 à Bratislava .
Les représentants du monde scolaire, de la formation professionnelle et de l`éducation des adultes, préparant un projet de partenariat stratégique KA2 sont invités à s`inscrire. Durant deux jours, les participants auront l`occasion de rencontrer de nouveaux partenaires et seront accompagnés dans l`écriture de leur candidature.
Priorité est donnée aux nouveaux porteurs de projets. Les frais de déplacement et de séjour seront pris en charge par l`Agence Erasmus + pour les participants sélectionnés.
Date limite de candidature : 16 août 2016.
Plus d`information : par courriel

Portraits des jeunes en mobilité internationale
  

L’agence Erasmus+ s’est associée à l’exploitation de l’enquête d’insertion « Génération 2010 », réalisée en 2013 par le Centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq), afin de publier le premier numéro consacré au portrait statistique des jeunes ayant séjourné à l’étranger pendant leurs études.
Cette enquête portait sur un large échantillon de jeunes qui terminaient leur formation initiale. L’analyse des premières données a permis d’approfondir le lien entre mobilité internationale et insertion professionnelle.
Vous pouvez consulter en ligne les Notes de l`Observatoire Erasmus+, n° 1, février 2016

2 programmes pour faire un stage en entreprise dans un autre pays de l`Union européenne
  

En France, les Mairies, les Conseils généraux et régionaux apportent une aide financière aux personnes souhaitant partir faire un stage à l`étranger, sous certaines conditions. Les ministères peuvent aussi mettre en place des programmes encourageant les stages en entreprises dans leur domaine d`activité.
Il existe cependant de nombreux avantages lorsque l`on effectue un stage en entreprise dans un autre pays de l`Union Européenne: vous étoffez votre CV, approfondissez la connaissance d`une autre langue, vous acquérez de nouvelles compétences professionnelles et ne dit-on pas que le voyage ouvre l`esprit!!
Dans ce but, il existe actuellement 2 programmes:

1/. Le programme ERASMUS +:
Anciennement "Programme Leonardo da Vinci" jusqu’à fin 2013, ce programme dispose de plusieurs volets, dont celui de "formation professionnel". Il a pour vocation d`enrichir votre parcours professionnel par un stage ou une formation dans une entreprise européenne, ou un établissement dans un autre Etat membre.
Vous pouvez bénéficier du programme Erasmus+ si vous êtes :
- en formation professionnelle initiale ou apprenti
- demandeur d’emploi
- professionnel de l’enseignement et de la formation professionnels
Le programme Erasmus+ permet aussi aux étudiants de partir en stage dans une entreprise européenne.

2/. Le programme Eurodyssée:
L`objectif de ce programme est de permettre aux jeunes d`acquérir une expérience professionnelle tout en leur offrant la possibilité de se perfectionner dans une langue étrangère. Aucun niveau de qualification n`est exigé, le principe étant d`adapter l`offre des candidatures à la demande.
Programme d`échanges entre Régions d`Europe, il permet ainsi aux jeunes demandeurs d`emploi, de bénéficier d`un stage à l`étranger d`une durée de 3 à 7 mois.
Vous pouvez bénéficier de ce programme si :
- vous avez entre 18 et 30 ans ;
- si vous êtes originaire d`une région membre de l`Association des Régions d`Europe active au sein du programme.

Pour plus d`information sur le programme ERASMUS+, rendez-vous sur le site Internet Génération ERASMUS +.
Pour plus d`information sur le programme Eurodyssée, rendez-vous sur le site Internet d`Eurodissée.

Le Buddy System - Programme de parrainage étudiants
  

A leur arrivée en France pour leurs études, les étudiants étrangers sont bien souvent perdus. Afin de les aider à s`installer et à s`intégrer dans leur nouvelle ville, le réseau d`associations étudiantes Erasmus Student Network ( ESN) propose de les mettre en lien avec des Français, via la plateforme Buddy System.
Après avoir choisi sa ville d`étude et s`être inscrit sur la plateforme Buddy System, l`étudiant indique ses goûts, ses préférences puis un système de matching dernière génération lui permet d`être associé à un "Buddy" Français. Son buddy sera toujours présent pour l`aider ou pour faire n`importe quelle activité!
Des évènements ESN sont aussi mis en place et programmés sur Buddy Système. Ainsi, il peut accéder aux sorties et événements culturels avec d`autres étudiants d`autres universités de sa ville, tous accompagnés de leur buddy.

S`engager à être parrain ou marraine, c`est aussi une responsabilité. "Ce qui compte le plus, ce sont les premiers jours de l`étudiant en France. L`aider à trouver son chemin depuis la gare, l`accompagner dans ses recherches de logement et ses démarches administratives", décrit Marie, présidente d`eREIMSmus (section locale d`ESN à Reims). Une tâche en apparence facile, mais qui demande un minimum de disponibilité, d`autant plus que certains étudiants arrivent avant la rentrée scolaire.
Pour aider les futurs parrains, ceux-ci "sont formés pendant l`été, car certains d`entre eux seraient bien démunis pour accompagner un étudiant à la CAF [Caisse d`allocations familiales]", sourit Marie, 23 ans, étudiante en M2 histoire à l`université de Reims.
Votre investissement, en tant que parrain, est "variable, cela peut rester une aide très ponctuelle ou devenir une réelle amitié", constate Louis, 24 ans, étudiant en M1 chimie à l`université de Besançon.
Pour la rentrée 2016, l`objectif est de recruter 7.500 volontaires – étudiants, stagiaires ou jeunes actifs – dans les 34 villes du réseau ESN France.
Vous pouvez vous inscrire à la plateforme "Buddy System" en cliquant sur le lien suivant

ERASMUS for Young Entrepreneur, un programme ERASMUS pour les jeunes entrepreneurs Européens.
  

Un Erasmus pour entrepreneurs! C`est aujourd`hui possible avec le programme "ERASMUS For YOUNG ENTREPRENEUR"!!
C`est un véritable programme d`échange pour jeunes entrepreneurs européens puisqu`ils se voient offrir la possibilité d`acquérir ou d’échanger des connaissances et des idées entrepreneuriales avec un entrepreneur expérimenté, auprès duquel ils séjourneront pendant une période pouvant aller de 1 à 6 mois. Le séjour est partiellement financé par la Commission européenne. L`idée est d`apprendre de cette PME et de son entrepreneur expérimenté, d`accéder à de nouveaux marchés, et à des collaborations potentielles. En échange, la PME bénéficie de votre regard neuf.

Vous pouvez prendre part au programme en tant que nouvel entrepreneur si:
- vous projetez sérieusement de lancer votre propre activité sur la base d`un business plan viable.
- vous avez lancé votre propre entreprise depuis moins de 3 ans.
Il faut, pour cela, trouver une PME d`accueil en Europe qui fait du sens par rapport à votre projet, et cela vous finance des frais de voyage et d`hébergement pour aller travailler chez eux. La durée du séjour est de 1 mois à 6 mois (pouvant être fractionné en période de 1 semaine minimum) sur une année.

Vous pouvez aussi prendre part au programme en tant qu`entrepreneur d`accueil si:
- vous résidez à titre permanent dans l`un des Pays Participants.
- vous êtes le propriétaire ou l`administrateur d`une PME OU un membre de son conseil administratif.
- vous disposez de plusieurs années d`expérience dans la gestion d`une entreprise.
- vous souhaitez partager vos connaissances et votre expérience avec un nouvel entrepreneur et servir de mentor à ce dernier.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires en consultant le "Guide de l’utilisateur de l`ERASMUS Young Entrepreneurs" de la Commission Européenne, ou rendez-vous directement sur le site Internet du programme ERASMUS For Young Entrepreneurs.

Le réseau Academia offre des possibilités de formation pour les praticiens de l`orientation dans les pays européens
  

Le réseau Academia offre aux participants une chance d`apprendre à connaître le système d`orientation et les pratiques d`orientation dans un autre pays européen . Chaque année, environ 250 professionnels de l`orientation prennent part à des échanges Academia .
Les échanges durent 1 semaine entre Février et Mai et ils sont financés par le programme ERASMUS + . Les participants reçoivent une subvention pour le logement , les voyages et les dépenses quotidiennes .
Les langues de travail des échanges sont l`anglais , le français, l`espagnol ou l`allemand . Certains pays organisent des cours de langues préparatoires pour les participants , et les participants peuvent également obtenir un laissez-passer de la mobilité Europass pour vérifier ce qu`ils ont appris au cours de l`échange .
Habituellement, la semaine Academia consiste en des visites dans des organismes d`orientation et de conseil , des échanges de pratique en groupe , des conférences et des stages d`observation des praticiens de l`orientation . Les échanges peuvent également se concentrer sur un thème . Par exemple:
- la prévention du décrochage
- les voies d`accès à l`enseignement supérieur
- la transition de la formation à l`emploi
- l`orientation dans l`enseignement supérieur
- la validation de l`apprentissage informel
- l`E- conseil , etc.
Les candidatures pour le printemps 2017 auront lieu à partir d`Octobre ! Plus d`information sur le site d`Euroguidance, sur la page dédiée

L`UNML et France Volontaires s`allient pour faire du volontariat international de solidarité une opportunité pour tous les jeunes
  

Partant du constat que, la grande majorité des jeunes qui accèdent aux possibilités d’engagement à l’international est en général diplômée, l’Union National des Missions Locales (UNML) et France Volontaire se sont alliés pour permettre à tous les jeunes, et ce quels que soient leurs profils, d’accéder au volontariat international de solidarité.
La construction de ce partenariat c’est construit sur trois axes :
- Le projet pilote intitulé « Ambassadeurs de l`engagement citoyen à l`international » va permettre à 45 jeunes, accompagnés par des Missions Locales, de partir dès le mois de juin 2016 rejoindre les Espaces Volontariats de France Volontaires. Cette mission sera intégrée à l’ensemble de l’offre des missions proposées par l’UNML dans le cadre de son agrément avec l’Agence du Service Civique.
- L`accueil de volontaires étrangers sur des missions de Service Civique en Mission Locale, dans le cadre de la réciprocité : les premiers volontaires viendront en France dès 2016.
- Un accompagnement par France Volontaires des Missions Locales qui souhaitent développer leur stratégie à l’international, en faisant vivre ou en créant de nouveaux partenariats. Pour ce faire, l’UNML va faire évoluer son agrément de Service Civique.
L’interview de Pierre Soëtard, Directeur de programmes de France Volontaires est accessible sur le site internet de l’UNML
Publié par : l`Union Nationale des Missions Locales (UNML)

Premières expérimentations du projet de carte européenne de l’étudiant entre la France et l`Italie
  

Najat Vallaud-Belkacem (Ministre en charge de l`Enseignement supérieur et de la Recherche) et son homologue italienne Stefania Giannini, ont annoncées dans un communiqué commun en date du 6 mai 2016 "La France et l’Italie lancent une plateforme technique de partage des données et des services qui sera opérationnelle en septembre 2016 afin de mener de premières expérimentations du projet de carte européenne de l’étudiant, dans plusieurs territoires".
Le réseau Educatt (Milan, Piacienza, Brescia et Rome : 40 000 étudiants), le Trinity College à Dublin (17 000 étudiants), Besançon (22 358 étudiants), Strasbourg (55 500 étudiants) et le campus européen transfrontalier Eucor (115 000 étudiants) sont donc les territoires retenus pour l`expérimentation.
La France et l`Italie réaffirment leur engagement à développer la carte européenne de l`étudiant, en soutenant ce projet au sein des institutions de l`Union européenne dans le cadre du programme "Erasmus +", mais aussi en vue de la prochaine conférence ministérielle de l`espace européen de l`enseignement supérieur prévue à Paris en 2018.
Les deux ministres ont signé l`accord qui crée l` "Esabac technologique", qui permet la délivrance simultanée du Baccalauréat technologique et de l`Esame di Stato, diploma di istituto tecnico.
Pour rappel, Le dispositif franco-italien "Esabac" existe déjà pour la voie générale.
Son extension à l`enseignement technologique par le biais de l` "Esabac technologique" entrera en vigueur, en France et en Italie, à la rentrée 2016. La France et l`Italie souhaitent par ce projet commun accroître la mobilité et apporter une réponse au défi de l`insertion professionnelle des jeunes.

Evaluation du programme européen « jeunesse en action » par l’INJEP
  

L’institut National de la Jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) a réalisé une étude sur l’évaluation du programme européen « Jeunesse en action » visant à évaluer le caractère équitable de celui-ci, tant du point de vue de son accès que des performances d’apprentissage.
Cette étude démontre que les « jeunes avec moins d’opportunités » profite faiblement de ce dispositif, mais, qu’ils en retirent davantage en termes d’apprentissages.
L’étude est disponible en ligne sur le site Internet de l’INJEP

13 millions d’euros pour « la promotion de l`éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination » dans le cadre du programme Erasmus+
  

Un appel à projets dans le cadre du programme Erasmus+ a été lancé sur le thème de l’inclusion sociale par l’éducation, la formation et la jeunesse. Il s’inscrit dans le cadre du suivi de la Déclaration de Paris du 17 mars 2015 sur « la promotion de l`éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination ».
Cet appel à projets soutiendra des projets dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse visant à améliorer et à diffuser de bonnes pratiques à la fois innovantes et relevant du champ d’application de la déclaration de Paris.

Les projets soumis dans le cadre de cet appel devront ainsi répondre à l’un des deux objectifs généraux suivants :
-prévenir toute radicalisation violente et promouvoir les valeurs démocratiques, les droits fondamentaux, la compréhension interculturelle et la citoyenneté active;
-encourager l’inclusion des apprenants défavorisés, notamment des personnes issues de l’immigration, tout en prévenant et en combattant les pratiques discriminatoires.

Outre ces objectifs généraux, l’appel à projets comprend 13 objectifs spécifiques, dont notamment la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre éducatif, l’amélioration de l’apprentissage des compétences sociales et civiques, l’encouragement de la compréhension mutuelle et du respect entre les personnes issues de différents milieux ethniques ou religieux et de différentes croyances ou convictions, l’encouragement de la participation des jeunes à la vie sociale et civique…
L’appel à projets se compose de deux lots : d’une part, le lot éducation et formation, et d’autre part le lot jeunesse, et de trois volets, soit un volet « projets de coopération transnationale », un volet « projets de volontariat à grande échelle », et un volet « Réseau d’agences nationales pour Erasmus+ »

Les activités qui peuvent être financés par le programme, le budget et les critères d’attribution figurent dans cet appel à projet

La date limite de soumission est fixée au 30 mai 2016.

Une vidéo pour comprendre ce que peut vous apporter le programme Euroguidance
  

L`agence Erasmus a mis en ligne sur la plateforme Youtube, une vidéo permettant aux lycéens, étudiants, salariés, demandeurs d`emploi, jeune en formation à la recherche d`informations sur les stages en Europe, les études, les cours de langues de partir à la découverte du dispositif Euroguidance.

La vidéo est disponible en ligne à l`adresse suivante : https://youtu.be/Z3KJ7n8AmT4

Le système d`orientation tout au long de la vie en France
  

Le réseau Euroguidance France publie un document synthétique présentant le système d`orientation tout au long de la vie en France
Consultez le !

Bénéficier d`un prêt pour effectuer son Master à l`étranger
  

Le programme Erasmus+ a prévu la possibilité de bénéficier d`un prêt pour effectuer son Master à l`étranger.
Mais comment cela fonctionne exactement ?
Pour plus d`information

Etudes de médecine et dentisterie en Belgique : instauration d’un numerus clausus en fin de 1ère année
  

Le projet de décret instaurant un “filtre” en fin de 1ère année de médecine et dentisterie en Belgique a été approuvé le 23 juin 2015. Il vise à faire correspondre le nombre de numéros Inami délivrés, -indispensables pour exercer (et accéder aux stages)- au nombre de praticiens attendus. Il devrait être mis en place dès 2016.
Ce filtre devrait prendre la forme d’un concours qui portera sur les matières médicales enseignées lors du 2ème semestre de l’année de BAC1 et non pas sur les matières scientifiques pures qui seront toujours soumises aux examens classiques. Chaque université francophone belge se verra attribuer un quota de places auxquelles accèderont les étudiants en fonction de leur réussite au concours. Les étudiants non classés en ordre utile pourraient néanmoins avoir validé des crédits ECTS. Ils pourront demander à redoubler (une seule fois) ou à se réorienter vers des cursus scientifiques.

Le test de niveau obligatoire mais non contraignant, instauré à l’entrée des études est maintenu et pourrait s’étendre au cursus dentaire.

L’instauration des quotas appliqués aux non-résidents et se traduisant par un tirage au sort de 30% d’étudiants maximum par université dans ces filières est toujours d’actualité.
Pour plus d`information

Nouvelle rubrique sur Euroguidance France : Etudier hors Europe
  

Sur le site Euroguidance France une nouvelle rubrique vient d`être mise en place "Etudier hors Europe" : Etudier aux Etats-Unis, Etudier en Russie, connaître les principaux accords institutionnels

Publication de la commission européenne : Comprendre les politiques de l’Union européenne — Éducation, formation, jeunesse et sport
  

La brochure "Education, Formation, Jeunesse et Sport", collection Comprendre les politiques de l`UE : un point sur les réponses de l`Union Européenne en matière d`investissement dans l`éducation et la formation est mise en ligne
Cette présente brochure fait partie d’une série destinée à présenter le travail de l’UE dans ses différents domaines de compétence, les raisons qui la guident et les résultats obtenus.

Allocation complémentaire pour les personnes en situation de handicap
  

Une allocation spécifique peut être attribuée aux personnes en situation de handicap dès lors qu`un surcoût est généré par le handicap lors de la mobilité. Pour ce faire, il est nécessaire de compléter et retourner par mail et voie postale le formulaire disponible sur Penelope+.

Il sera possible pour l`établissement de déposer de manière continue des demandes de financement complémentaire pour ces publics à condition que la demande soit introduite un mois avant le début des mobilités, que le formulaire soit dûment complété et signé, et que les différentes pièces justificatives listées sur le formulaire soient fournies.

Les bénéficiaires sélectionnés pour l`octroi d`un financement complémentaire par l`établissement d`enseignement supérieur, sont obligatoirement déjà allocataires d`une bourse européenne de mobilité de l`enseignement supérieur.

Pour ce qui est des individus qui seraient déjà partis en mobilité, les établissements doivent compléter le formulaire et joindre les pièces justificatives dès que possible et les retourner rapidement par courrier au pôle mobilité de l`enseignement supérieur.

Attention : tout dossier incomplet et/ou rempli de manière manuscrite ne sera pas instruit.
Pour plus d`informations, contacter Elisabeth Mitaine

Erasmus Pro : "Il manque 150 000 apprentis en Allemagne : donnons des bourses européennes à la mobilité" (H. Enderlein)
  

Invité aux Rencontres économiques d`Aix-en-Provence, les 3, 4 et 5 juillet 2015, Henrik Enderlein, professeur d’économie politique à la Hertie school of governance (Allemagne) et directeur de l’Institut Jacques-Delors de Berlin, estime que la mobilité "est une réponse au chômage des jeunes" et plaide fortement pour la mise en place du programme "Erasmus Pro". Celui-ci s’adresserait aux "jeunes les moins qualifiés qui cherchent une formation" et leur "donnerait droit à une mobilité", grâce à 200 000 bourses dont il chiffre le coût à 5 milliards d’euros et que l’Union européenne pourrait financer. Il reprend là une idée lancée mi-mai 2015 dans une tribune cosignée notamment par l`ancien président de la Commission européenne Jacques Delors, et l`ex-directeur général de l`OMC (Organisation mondiale du commerce) Pascal Lamy.[…]

Source : AEF dépêche n°503794

L’Union européenne recentre sa stratégie en matière de formation professionnelle
  

Le 22 juin 2015 les 28 États membres de l’Union européenne, les pays candidats et des pays associés comme la Norvège ou l’Islande, annonceront à Riga en Lettonie de nouveaux axes prioritaires en matière de formation professionnelle.

Il s’agit là du deuxième acte d’un processus engagé en 2010 à Bruges (Belgique) lorsque les ministres en charge de la formation professionnelle, les partenaires sociaux et la Commission européenne avaient doté l’Union européenne d’une feuille de route pour les années 2011-2020. Objectifs : renforcer la participation de la formation professionnelle au déploiement de la stratégie “Europe 2020” pour vaincre le chômage et améliorer la compétitivité des entreprises.[…]

Améliorez l`éducation des adultes en Europe avec la plateforme EPALE
  

Vous pouvez désormais publier des article, des actualités, des ressources, des évènements ou rechercher des partenaires pour vos projets autour de l`Education des adultes. EPALE, ce nouveau dispositif de la Commission européenne pour l`éducation des adultes a déjà enregistré 644 utilisateurs et 484 publications.

En tant que professionnels de l`éducation et de la formation des adultes, nous vous proposons de rejoindre EPALE, la plus grande communauté européenne de professionnels de l`éducation et de la formation des adultes, et de contribuer à améliorer l`offre de formation des adultes en Europe.

Grâce au #EPALE, informez et partagez sur les réseaux sociaux autour de la thématique «éducation et formation des adultes».

Guide financier expliquant la gestion d`une subvention européenne
  

Avec la participation d`agents comptables représentant différentes structures, l`agence a rédigé un guide à l`attention des gestionnaires financiers et des agents comptables. Nous vous invitons à prendre connaissance de ce document et à le transmettre aux personnes concernées dans vos établissements puisqu`il explique la gestion des subventions européennes au regard de la législation française.

Télécharger le guide

Deuxième conférence de la Plateforme Européenne pour la Mobilité des jeunes à des fins d`apprentissage (EPLM)
  

La seconde conférence de la Plateforme se déroulera à Istanbul du 7 au 9 Octobre 2015 et sera axée sur l`inclusion.

Les objectifs de la conférence sont :
- rassembler environ 100 décodeurs, chercheurs, et professionnels pour explorer la question des mobilités apprenantes des jeunes du point de vue de l`inclusion.
- De questionner la problématique de l`inclusion selon deux approches : "Est-ce que les mobilités apprenantes des jeunes sont un outil d`inclusion?" et "Quel est le niveau d`inclusion dans les projets de mobilité apprenante des jeunes"?
- Augmenter la coopération inter-sectorielle
- Renforcer les liens entre la politique, la recherche et la pratique
- Présenter et faire connaitre le travail de la Plateforme Européenne pour la Mobilité des jeunes à des fins d`apprentissage.

Plus d`informations, en cliquant ICI

Erasmus+ : la Commission européenne annonce 30 M€ de prêts garantis et la création d`une association d`anciens
  

La Commission européenne annonce des prêts garantis dans le cadre du programme Erasmus+, "pour un montant de 30 millions d’euros", jeudi 11 juin 2015. Cet accord, signé par Microbank et le Fonds européen d’investissement, "permettra de fournir un soutien financier aux étudiants espagnols qui effectuent leur master dans l’un des 33 pays participant au programme Erasmus+ ou aux étudiants de ces pays préparant un master en Espagne", précise-t-elle. Elle rappelle également que "le mécanisme de garantie de prêts Erasmus+ pour les étudiants en master a été lancé plus tôt cette année", "avec une enveloppe de plus 500 M€, qui permettra de lever jusqu’à 3 milliards d’euros de prêts en faveur des jeunes talents européens". La Commission annonce en outre le lancement d’une "association des étudiants et anciens étudiants du programme Erasmus+ ".[…]
Source AEF

Relations industrielles et dialogue social
  

Objectifs :
Les objectifs du présent appel concernent les mesures et initiatives relatives à l`adaptation du dialogue social aux changements de l`emploi et du travail et aux défis qui en relèvent tels que la modernisation du marché du travail, la qualité du travail, l`anticipation, la préparation et la gestion du changement et des restructurations, l`orientation vers une économie plus écologique, la flexicurité, les compétences, la mobilité (intra-UE) des travailleurs, la migration, l`emploi des jeunes, la santé et la sécurité au travail, la modernisation des systèmes de protection sociale, la réconcialiation entre vie professionnelle et vie familiale, l`égalité entre les femmes et les hommes, les mesures dans le domaine de l`anti-discrimination, le vieillissement actif, des vies professionnelles plus lognues et en meilleure santé, l`inclusion active et le travail décent.
Les actions sont attendues à contribuer aux priorités et activités du dialogue social européen, y compris celles qui font partie de l`engagement de la Commission européenne pour relancer et renforcer le dialogue social. Dans ce contexte, un accent particulier est mis sur le renforcement de l`implication des partenaires sociaux dans le Semestre européen et leur contribution à l`élaboration des politiques de l`UE. Les actions liées à la reprise après la crise, compte tenu de la nécessité de convergence sociale entre les Etats membres, et visant à atteindre les objectifs et priorités définis par la Stratégie Europe 2020 et de ses initiatives phares, seront aussi particulièrement appréciées. Les projets soumis conjointement par des organisations d`employeurs et de travailleurs qui visent à mettre en œuvre (en partie) le programme de travail des comités de dialogue social européen, de même que les actions qui contribueront à la mise en œuvre des résultats du dialogue social européen, qui renforceront leur impact et visibilité et qui faciliteront leur suivi et report, présentent un haut niveau de priorité. Renforcer les synergies et les échanges entre les comités de dialogue social sectoriels entre eux et avec le niveau interprofessionnel constitue un objectif horizontal. Les actions en vue du soutien des partenaires sociaux européens et des comités de dialogue social européens dans leur contribution aux analyses d`impact de la dimension sociale et de l`emploi des initiatives de l`UE seront aussi particulièrement encouragées. La présente ligne budgétaire peut servir à financer des actions associant des représentants des partenaires sociaux des Pays candidats. Elle vise aussi à encourager l`égalité de participation des femmes et des hommes au sein des organes de décision des syndicats et des organisations patronales. Ces deux derniers éléments revêtent un caractère transversal. La dotation budgétaire prévue pour cet appel s`élève à 8 865 000 EUR. La Commission européenne se réserve le droit de ne pas utiliser la totalité des fonds disponibles.

Mesures visées : - Les mesures de préparation au dialogue social européen comme : des enquêtes considérées comme faisant partie du dialogue social au sens des articles 154 et 155 du TFUE, comprenant les négociations, les réunions destinées à préparer les négociations ou concernant la mise en œuvre des accords négociés et d`autres résultats ayant fait l`objet de négociations;
- Les mesures destinées à mettre en œuvre les programmes de travail des partenaires sociaux européens (par exemple, l`organisation de tables rondes, d`échanges d`expériences et de réseaux d`acteurs);
- Les mesures de contrôle et de suivi des activités menées dans le cadre du dialogue social européen, par exemple des initiatives visant à diffuser et à évaluer les résultats du dialogue social européen au moyen d`événements européens ou nationaux ou sous forme d`études et de publications (papier ou électroniques) (et leur traduction);
- Les mesures destinées à améliorer la coordination, le fonctionnement et l`efficacité du dialogue social européen, y compris l`identification et le développement d`approches conjointes des comités de dialogue social, par exemple, l`échange de bonnes pratiques et de formations conjointes;
- Les mesures destinées à renforcer la capacité des partenaires sociaux à contribuer au dialogue social européen, en particulier pour ce qui concerne les nouveaux Etats membres et les Pays candidats (par exemple, des séminaires d`information et de formation);
- Les mesures promues par les partenaires sociaux qui contribuent au processus de relance et de renforcement du dialogue social initié par la Commission européenne, en particulier au regard de l`implication des partenaires sociaux dans le Semestre européen et leur contribution à l`élaboration des politiques de l`UE.
- Les mesures mises en œuvre par les partenaires sociaux visant à contribuer aux dimensions sociale, économique et de l`emploi de la Stratégie Europe 2020, incluant le suivi et l`analyse de son impact sur les marchés du travail;
- Les mesures soutenant les contributions que les partenaires sociaux européens et les comités européens de dialogue social peuvent fournir aux analyses d`impact de la dimension sociale et de l`emploi des initiatives de l`UE.
Les mesures qui visent principalement à améliorer l`expertise dans le domaine des relations industrielles, y compris à travers l`analyse et la recherche et en promouvant l`échange d`informations et d`expériences entre les acteurs concernés, ne sont pas couvertes par cet appel à propositions. Ce type d`action sera financé dans le cadre d`un appel à proposition distinct.

Demandeurs éligibles : - Le demandeur principal doit être un partenaire social de niveau européen, national ou régional;
- Le demandeur principal doit disposer d`un siège social dans l`un des Etats membres de l`UE;
- Les codemandeurs doivent disposer d`un siègesocial dans l`un des Etats membres de l`UE ou dans l`un des Pays candidats;
- Les demandeurs doivent être des personnes morales légalement constituées et enregistrées. En application de l`article 131 du règlement financier, les organisations de partenaires sociaux dépourvues de personnalité juridique sont également éligible, pour autant que les dispositions du règlement financier soient respectées.

Date limite : le 15 juin 2015

Contact :
Pour plus d`informations, veuillez cliquer ICI ou par courriel

Actes de la 4ème rencontre nationale du réseau Euroguidance France "Les outils facilitateurs de la mobilité européenne"
  

Le réseau Euroguidance-France a souhaité, dans le cadre de la conférence qui s’est tenue à Paris le 16 octobre 2014, aborder la question des réseaux et des outils européens au service de la mobilité.
En réunissant une centaine de personnes impliquées dans le domaine de l’orientation, le réseau a mis en exergue l’éventail des activités développées en France et en Europe sur cette thématique et leur nécessaire convergence.
Cette journée a permis d’assurer une coopération inter-réseaux devenue indispensable au développement des compétences des praticiens de l’orientation et de la mobilité. Outre la découverte mutuelle des outils et réseaux, elle a mis en évidence la nécessité de travailler ensemble afin de coordonner au mieux les services d’orientation de demain.
Lire les Actes

Regard européen sur l’orientation professionnelle en période d’instabilité - Publication du Cedefop
  

Dans une récente note, le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) le rappelle : outil pour tous et pour tous les acteurs, l’orientation professionnelle est une réponse à la crise.
Une résolution du Conseil européen de 2008 recommande aux États membres de l’UE d’assurer l’accès de tous les citoyens à l’orientation tout au long de la vie pour développer des compétences en gestion de carrière, l’esprit critique et le développement de projets. Certes. Mais c’était sans compter la crise économique qui a atteint son paroxysme en 2009 et envoyé des ondes de choc qui se feront sentir pendant des années. Elle frappe les entreprises, accroit la vulnérabilité sociale de nombreux individus et déstabilise les perspectives d’emploi et de carrière. Il est alors important de rappeler que l’orientation professionnelle est un outil pour tous et pour tous les acteurs.
Les conséquences de cette crise sont dramatiques pour beaucoup d’individus, et plus particulièrement chez les jeunes. La proportion de jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études, ni formation, ou « NEET » (pour « Not in education, employment or training »), avoisine ou dépasse les 20 % dans un tiers des États membres.
Pour relever ce défi et assurer l’employabilité des jeunes de moins de 25 ans, les États membres ont mis en place la garantie pour la jeunesse, qui attribue un rôle important à l’orientation professionnelle. Celle-ci est considérée comme un outil de prévention de l’abandon scolaire, de réinsertion des jeunes en rupture avec le monde du travail et de soutien à leur transition de la formation à la vie active.
Source : L’orientation professionnelle en période d’instabilité : une interaction de bénéfices économiques, sociaux et individuels, Cedefop, 2015

Des comités régionaux pour la mobilité internationale des jeunes
  

Une circulaire interministérielle en date du 23 février, indique que des comités régionaux de la mobilité européenne et internationale devraient être mis en place sur chaque territoire régional "d’ici la fin du premier trimestre 2015".
Leurs actions devront répondre aux objectifs du plan « Priorité Jeunesse » du Gouvernement, adopté en 2013 et revu en mars 2014, vise à répondre aux attentes des jeunes en matière d’action publique. Le chantier numéro 10 de ce Plan vise la diversification des profils et l’augmentation du nombre de jeunes effectuant une mobilité européenne et internationale. Dans ce cadre, un Comité permanent de la mobilité européenne et internationale des jeunes a été installé dans le cadre du plan Priorité jeunesse, en octobre 2013. Il regroupe les ministères concernés, les collectivités locales, les programmes de mobilité, les associations et des représentants d’organisations de jeunes et de jeunesse. La circulaire vient donc préciser la mise en place d’un comité régional de la mobilité européenne et internationale des jeunes, qui sera la déclinaison locale du Comité permanent de la mobilité.
Lire cet article
Source : Orientactuel n°45 - La lettre de l`orientation

Valorisez votre projet linguistique avec le Label européen des langues
  

Depuis plus de 10 ans maintenant, l`Agence Erasmus+ France / Education & Formation organise le label européen des langues, récompensent les projets pédagogiques les plus innovants, en matière d`apprentissage et d`enseignement des langues étrangères et qui concernant toutes les langues y compris les langues non européennes, tout type de structure (établissements scolaires, entreprises, universités etc.) et tout public.
Trois critères pour être labellisé : innovation, pertinence et transférabilité du projet dans d`autres contextes éducatifs, pour d`autres langues et d`autres publics.
Afin de valoriser votre projet linguistique à l`échelle nationale et européenne, envoyez votre candidature avant le 15 juillet 2015 minuit.
Les responsables des projets primés se verront remettre le label européen lors d`un évènement prestigieux organisé par l`Agence Erasmus +France / Education & Formation.
De nombreux partenaires ont déjà rejoint le Label européen des langues : CIEP, eTwinning, ESN, CANOPE, Jeunes européens, Fondation Alliance française, Primlangues, Emilangues, Educavox.
Qui peut concourir :
Tous les organismes d`éducation ou de formation (publics ou privés), les associations actives et les acteurs du monde socio-économique dans le domaine de l`enseignement et de l`apprentissage des langues ayant leur siège en France.
Plus d`information sur le label europpéen des langues

Guide du programme Erasmus +
  

Le présent guide du programme est est un outil destiné à toute personne voulant avoir une connaissance approfondie de la nature du programme Erasmus+.Le présent document s`adresse principalement à tous ceux qui souhaitent devenir :
- Organisations participantes: organisations, établissements, organismes dont les activités sont soutenus par le programme
- Participants particuliers impliqués dans les activités gérées par les organisations participantes

  Des outils européens au service de la mobilité
  

Publication réalisée par l`Agence Erasmus + France : Des outils européens au service de la mobilité.

Le bilan du Cadre Européen des Certifications (CEC) est positif
  

Le CEC est un cadre de référence commun permettant aux pays d`établir un lien entre leurs systèmes de certification, " les pays concernés se sont efforcés de répondre aux objectifs énoncés et de satisfaire aux critères directeurs définis" précise le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop), dans l`une de ses notes publiée en novembre 2014.

Vous pouvez consulter le site du Cedefop